Categories: Vie du séminaire Leave a comment

Institutions au lectorat et à l’acolytat

C’est dans la joie du dimanche de Laetare – IVe dimanche de Carême – que notre communauté du séminaire a été accueillie par la paroisse St Pierre d’Orthez pour accompagner quatre de nos frères séminaristes pour leur institution au lectorat ou à l’acolytat.

Les ministères du lectorat – auquel François-Régis, Alexandre et Olivier ont été institué – et de l’acolytat – auquel a été institué Vianney – constituent pour ces candidats au sacerdoce des étapes importantes dans leur marche vers l’ordination diaconale et sacerdotale.

 

Dans son homélie, Mgr Aillet a rappelé le sens et la mission de ces ministères institués, le lectorat et l’acolytat.

« Le lecteur c’est un séminariste qui officiellement est investi, en vue du sacerdoce, du ministère de proclamer la Parole de Dieu, en particulier au sein de la liturgie, et aussi de l’enseigner, à travers la catéchèse et demain dans la prédication, et qui va prendre la mesure pendant le temps de son lectorat, jusqu’à l’ordination diaconale et presbytérale, de cette mission première du prêtre, à la manière des apôtres, qui est de prêcher l’Evangile. »

« Un acolyte, qui veut dire serviteur, c’est celui qui s’approche décidemment de plus en plus de l’autel, du prêtre qui célèbre l’Eucharistie. L’acolyte, qui va avoir la possibilité de servir davantage à l’autel, de prendre le Corps du Christ sur l’autel pour le distribuer aux fidèles, qui peut même présider une petite assemblée de prière, doit prendre la mesure tout au long de son acolytat de cette dimension centrale du ministère sacerdotal qui est la prière liturgique, la célébration des sacrements, et parmi eux le plus grand des sacrements qui est l’Eucharistie. »

C’est en donnant ici l’exemple du saint Curé d’Ars et de sa dévotion envers l’Eucharistie que Mgr Aillet nous a introduit dans une belle méditation du mystère de l’Eucharistie, de sa place centrale dans la vie du prêtre, dans la vie du séminariste, dans la vie de tout chrétien, et de l’attitude intérieure et extérieure qu’elle exige car dans la Sainte Eucharistie « il y a le Christ Lui-même, réellement présent, substantiellement présent, personnellement présent en Son Corps, en Son Sang, en Son Âme, en Sa Divinité ». 

Et de conclure, quant au ministère de l’acolytat : « redoutable responsabilité que celle d’un acolyte, mais surtout d’un diacre et demain d’un prêtre, à sa manière d’honorer ce grand Mystère de l’Eucharistie, sommet et source de la vie du peuple chrétien. »

Ayons à cœur de porter dans notre prière les séminaristes de notre diocèse, et particulièrement Olivier, Alexandre, François-Régis et Vianney, nos prêtres de demain.  

 

Retrouvez l’intégralité de l’homélie de Mgr Aillet et l’enregistrement des prières d’institutions au lectorat et à l’acolytat sur le site Internet de notre diocèse :         
http://diocese64.org/actualites/item/1447-retour-sur-l-institution-de-quatre-seminaristes-au-lectorat-et-a-l-acolytat-le-dimanche-11-mars-2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *